Une pépite rétro-funk nommée Parcels

http://www.parcelsmusic.com/img/parcels2.jpg

Le rideau doré à paillettes monte en fond de scène. Apparaissent sur scène pour brancher guitare, basse et autres claviers, cinq garçons, réminiscences des années 70 et incarnation du surfer blond australien à la fois. Col roulé, coupe au bol, chevelure blonde et pantalon à pinces, Parcels est dans la place.

C’est parti pour une heure de concert maîtrisé, dans une ambiance funky qui entraîne le public survolté de la Cigale. On sent que les membres du groupe vivent un truc de dingue, genre une tournée mondiale avant même d’avoir sorti un album et qu’ils savent déjà ce qu’ils font. Les morceaux s’enchaînent parfaitement, pas une note à côté, et une coordination de folie. Une heure vachement chouette de musique live, de jolis cadeaux y compris une ou deux nouvelles chansons, de la danse, et un peu de sueur et de bière sinon c’est moins drôle. Bref, les concerts de Parcels, on recommande.

On conseille même de pas trop tarder à s’intéresser à eux. Le groupe devient vite un phénomène musical de grande ampleur, ce qu’il mérite ! Leur dernier single, Overnight, est produit par les Daft Punk, rien que ça. On se plait tout autant à écouter leur EP précédent, Hideout, aux sonorités electro-funk des plus sympathiques. Tout ce qu’on aime, entre influence des Bee gees et des sonorités de la nuit berlinoise. Leur premier album est prévu pour le printemps, préparez donc vos oreilles !

https://www.youtube.com/watch?v=BTdBc2Ba8ts

 

Marie P.

Written By
More from artichaut

Les interviews du Basile (2): Tout ce qu’il faut savoir sur Michel Favory !

Michel Favory, vous avez commencé le théâtre en 1962, c’est ça ?...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *