Trois mots sur les Trois sœurs

https://mag.lesgrandsducs.com/wp-content/uploads/2017/10/affiche_les_trois_soeurs.jpg

Simon Stone met en scène à l’Odéon sa réécriture de la pièce de Tchekhov, réflexion sur le temps présent, qui passe et ne revient pas, qu’on oublie trop souvent de retenir.

 

La scène est transformée en maison design, placée dans un noir indéfini qui semble être au bord d’un lac, mais qui est plutôt un lieu hors du temps. Symbole de la présence écrasante d’un père qui bien que mort continue de définir le cadre, cette maison tournante amène aux spectateurs et spectatrices des scènes de ménage, d’amitié, de remise en question. Dans cette maison de vacances, on retrouve par intervalle les personnages qui se déchirent, font la fête, se rabibochent tant bien que mal, s’aiment, se détestent…Bref, les personnages qui vivent et font face à tous les maux de notre temps ou presque, et qui nous emportent avec eux dans le tourbillon de ces pauses loin de la ville et de la vie quotidienne.

 

Une multitude de maux et de personnage bien campés, mais parfois trop nombreux·ses. L’auteur / metteur en scène dit et montre bien l’époque, dans une réactualisation réussie de la pièce originelle, mais veut trop en faire. Le public en est parfois submergé d’informations, ce qui dessert presque l’émotion, pourtant bien présente. La pièce est également portée par le jeu de certain·e·s de ses acteurs et actrices, mais pas par tou·te·s. Beaucoup viennent du cinéma, peut-être aurait-t-il fallu que la pièce y soit, puisque tant sa conception que sa mise en scène semblent s’y prêter parfaitement. Un beau moment de théâtre en somme, mais qui aurait été plus fort encore au cinéma, dont de nombreux codes sont repris.

Marie P.

 

Les Trois Soeurs, pièce de Simon Stone, d’après Anton Tchekhov,

Théâtre de l’Odéon 75006, 10 novembre – 22 décembre.

Written By
More from artichaut

Interview: FFF, ce n’est que le début

Quand on leur demande le mot de la fin ils nous disent...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *