Séance de rattrapage – Party Girl et Gemma Bovery

Affiche Gemma + Party Girl

Deux films sortis il y a quelques semaines, quelques lignes pour vous les remettre en tête.

PARTY GIRL de Claire Burger, Samuel Theis et Marie Amachoukeli

party girl

Angélique, 60 ans, gagne sa vie en faisant boire les hommes dans un cabaret de la frontière allemande. En vieillissant, la clientèle se raréfie. La caméra capture un portrait touchant et sincère de cette femme marquée par la vie, qui lutte pour ne pas vieillir et, qui accepte la demande en mariage de Michel, un habitué du cabaret, espérant un «nouveau départ». Cette union lui permettra de renouer avec ses quatre enfants dissemblables qu’elle n’a pas élevé.

Ce film, marquant par sa tendresse, nous présente une Angélique sans fard et dont le visage est omniprésent à l’écran : une nature qui choisit de ne pas renoncer a son idéal.

GEMMA BOVERY de Anne Fontaine

gemma bovery

Martin s’est reconverti en boulanger pour fuir l’agitation de la vie parisienne mais s’ennuie à mourir dans sa campagne normande. Féru de littérature, il est bouleversé par l’arrivée du couple d’anglais au patronyme étrangement évocateur : Bovery.

«Madame Bovary, c’est moi» disait Flaubert ; Gemma Bovery, ce sera lui, Martin Schubert. Mais la jolie Gemma qui ne maîtrise peut-être pas ses classiques entend bien maîtriser sa vie.

Anna Cario

Leave a Reply