S. Nordey et F. Richter devant un présent en ébullition

je suis fass

Le Théâtre de la Colline accueille jusqu’au 4 juin prochain la nouvelle création collective de l’auteur-metteur en scène allemand Falk Richter et du directeur du Théâtre National de Strasbourg Stanislas Nordey. Présentée sous forme d’un hommage au réalisateur Rainer Fassbinder, symbole du nouveau cinéma allemand des années 1960-70, la pièce se place néanmoins rapidement comme une réflexion sur les contradictions politiques et sociales du monde contemporain.

Comment convertir le lourd héritage de l’histoire européenne en une réponse adaptée aux crises actuelles, politiques, identitaires, migratoires ? Existe-t-il une identité collective européenne ? Comment se définir individuellement dans un monde fragmenté ?

je suis fassbinder

Photo © Jean-Louis Fernandez

Pour soulever ces questions se rencontrent sur scène cinq acteur-trices, parmi lesquel-le-s Stanislas Nordey lui-même. Dans un enchainement de tableaux parfois incertain, octroyant une place importante aux images des films de Fassbinder, se tisse une pièce aux niveaux narratifs enchevêtrés, faisant apparaître aux yeux du public le travail de création artistique.

 

Au delà du questionnement inspiré par l’actualité, il s’agit ainsi en réalité surtout pour Richter et Nordey d’interroger la place du théâtre et de l’artiste en général dans la société, comme réponse à une situation qu’ils perçoivent comme chaotique. Si la démarche semble intéressante, Je suis Fassbinder ne parvient pas à masquer le manque d’humilité des metteurs en scène, qui semble pourtant être une condition nécessaire à la réflexion face à l’extrême complexité du monde contemporain. Les pistes de questionnement, somme toute assez naïves, auraient pu être considérées avec plus de bienveillance face à une création moins arrogante. Ce n’est malheureusement pas le cas.

Camille Girard-Chanudet

Je suis Fassbinder, de Falk Richter

Mise en scène : Stanislas Nordey et Falk Richter

Du 10 mai au 4 juin au Théâtre de la Colline

Leave a Reply