Voyage dans un rêve taïwanais

Taïwan revient au Festival d’Avignon avec quatre créations à la Condition des Soies. Nous nous sommes penchés sur Rêves de riz de l’artiste plasticien Craig Quintero, metteur en scène du Riverbed Theatre, qui a tourné dans de nombreux festivals et lieux, et notamment au Watermill Centre de Bob Wilson.

Avis : 3,75 sur 5

Mixed Blood bawen 5_15x10

 

Rêves de riz opère une plongée dans un univers onirique, qui, au fil des images, laisse entrevoir le temps qui passe, l’expiration de l’enveloppe charnelle. Tableau par tableau, la troupe du Riverbed Theatre file une poétique du temps parfois absconse mais souvent belle.

On ne comprend pas grand-chose à ces Rêves de riz, il faut l’avouer, mais on se laisse porter par des visuels parfois exceptionnels, qui font aussi penser au travail de plasticien de Robert Wilson, avec cela dit une esthétique tout à fait différente. L’abstraction du propos relâche parfois l’attention du spectateur, qui se replonge au gré des images dans ce spectacle inattendu. On pense notamment à la dernière scène, aussi étonnante que superbe et qui permettent de distinguer l’indéniable talent de Quintero et sa troupe.

Mixed Blood Sticks15x10

Une expérience à tenter donc, l’occasion de découvrir un pan du théâtre taïwanais mêlé à une partie de la culture occidentale. On en ressort avec le sentiment d’avoir été spectateur d’une étrange beauté.

Bertrand Brie

Written By
More from artichaut

Thomas Bernhard, aux cimes de la folie

l Sous le nom de Nous sommes repus mais pas repentis, la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *