Peut-on encore pécho quelqu’un sans être bourré?

giphy

La soirée avait pourtant bien commencé.

Putain, ça fait deux mois que t’as repéré ce mec, et cette raclure a le don de faire briller tes yeux pire qu’un clip de Kanye West et de te mettre dans tous tes états. Sérieusement, c’est quoi ce gars ? Le mec est une sorte de croisement diabolique entre Franco (pas le dictateur, l’autre) et Gosling et avec ça, il est même pas du tout arrogant ! Pourquoi il rate jamais rien ? Pourquoi le gars n’allume jamais sa clope à l’envers ou trébuche dans les escaliers? Ce mec est un putain de scandale.

Evidemment, comme par hasard, sa meilleure pote est devenue ta camarade de clope en bas des blocks, au soleil ou sous la pluie, à midi oui à minuit. Bonne nouvelle : elle te kiffe grave et a décidé de t’inviter à sa résoi du vendredi soir avec tous ses potos dont l’espèce d’enfoiré qui déclenche un tsunami dans ta culotte à chaque fois que tu le croises.

Consécration.

Tu décides que le meilleur angle d’attaque, c’est d’arriver déchirée à 23h pour faire comme si t’avais une soirée avant et que tu « passes juste pour faire un bisou » alors qu’en réalité t’as sifflé 2 Maximator chez toi devant le replay de Touche pas à mon poste. Etre déchirée, c’est bien évidemment pour réussir à avoir une discussion marrante avec Machin sans avoir l’air d’une meuf qui n’a rien à dire. T’es forcément détendue, et tu passes progressivement au stade d’approche bien dégueulasse, celui qui t’a été inspiré par « La belle et ses princes presque charmants », avec des punchlines plutôt bien foutues genre « T’as pas du feu? » ou encore « Nixamère le blizzard » (si le type est un hipster dépressif et bien-pensant, citer du Fauve est vraiment une option à ne pas négliger).

Contre toute attente, le type a l’air carrément réceptif à ton haleine de Bavaria et à ton regard brumeux. Il rit même franchement à la blague du petit cowboy et pose une main sur ton épaule : le processus de liquéfaction va se remettre en action quand il t’avoue devoir partir : il a une soirée chez un pote de collège, prévue depuis longtemps…Classique.

Pas si vite, Jason, et si on se prenait un café dans la semaine ?

Et voilà que tu te retrouves avec le numéro de Machin dans la carte SIM. T’en vomis de plaisir dans la jardinière de sa meilleure pote et t’en profites pour te barrer incognito.

 Maintenant, que faire ? « Un café », t’as dit, donc le gars s’attend à un café. Si tu le convoques à 21h au Syphax (bar de merde) un vendredi soir, il va se douter qu’il est en train de tomber dans un dangereux piège de mante religieuse. Le problème, c’est que la dernière fois que t’as pécho sobre, c’est quand Jean-Loup t’as appris à rouler un pétard en seconde et que tu l’as remercié par une grosse pelle baveuse. La suite est un miasme de chopes à la Finkbraü du Liddl et à l’incontournable « gin to’ ». Il s’agirait de grandir…

Quelques conseils pour pécho quelqu’un sans être bourré :

  1. Arriver en retard. Qui a envie de pécho une meuf qui se gèle le cul depuis 20 minutes devant un bar ? QUI ? Personne. Dans le meilleur des cas vous arriverez en même temps et ton accroche sera toute trouvée (« Coïncidence de MALADE!!! »), sinon c’est lui qui attendra et franchement, qu’est-ce que t’en as à foutre?

  2. N’essaie pas d’envoyer tes ondes sexuelles que tu penses puissantes. Etre ridicule avec des regards pseudos-langoureux et des sourires goût café n’a jamais permis à personne de pécho quelqu’un. Encore une fois, ce genre de trucs ne marchent que quand les deux protagonistes sont bourrés et qu’ils pensent être trop sexys à se faire des eye-contact de labrador.

  3. Rien de pire que de n’avoir rien à se dire. Tu te sens conne, il se sent con, vous écoutez distraitement la conversation d’à côté, avec un peu de chance ce sera drôle et vous pourrez vous marrer, sinon ce sera le souvenir du plus gros plan foireux de ta vie. Le meilleur plan est de préparer quelques sujets d’avance, des trucs pas trop relous, un peu marrants et d’actualité (Exemple : parler de Serge le lama n’est PLUS d’actualité).

  4. Raconte toutes les conneries qui te passent par la tête. L’idée c’est de pas lui laisser un seul moment de répit pour qu’il se dise que t’es une crétine finie qui se prend pour Luna Lovegood. Même si à ce moment même tu te comportes vraiment super bizarrement. Ca le fera rire et dans le pire des cas il continuera à t’emmener aux soirées pour que ses potes se marrent avec toi. Il essaiera sûrement de te caser avec Marco, le junkie de la bande, qui revient d’un road-trip en Thaïlande.

  5. Ne fais jamais la gueule, sous aucun prétexte. Même s’il a la tête d’un mec qui aurait préféré vendre des champignons radioactifs au bord d’une nationale au nord de Kiev plutôt que d’être là, garde le sourire. N’oublie jamais que c’est pas parce que t’es sobre que tu dois être désagréable (difficile à croire).

  6. Continue à jouer la freak (seulement si ça le fait marrer) en lui suggérant une idée d’activité saugrenue (un laser quest, un bowling, enfin bref un truc bien beauf qui décontractera tout le monde). L’occasion de se moquer l’un de l’autre à cause de chaussures bicolores qui sentent la mort ou de scores intergalactiques de merde.

  7. Si la sauce ne prend toujours pas, il est temps de commander la première bière.

A vous de jouer !

Jocelyne.

Comments

Leave a Reply