OSNI : Retrouver l’art dans un nuage parfumé

Lecteur, as-tu quelquefois respiré ?”, interroge Charle Baudelaire, ce “charme profond, magique, dont nous grise dans le présent le passé restauré”. Le parfum …

Pour quelques jours, entre le Palais de Tokyo et le Musée d’Art Moderne, s’offre à nous le parfum comme une oeuvre d’art : un Objet Sentant Non Identifié lové dans une cage de verre, L’envol.

Une architecture immatérielle

Le Nuage Parfumé, est le tout premier OSNI ou Objet Sentant Non Identifié. Il est né d’une collaboration entre le nez de la Maison Cartier, Mathilde Laurent et la société d’ingénierie climatique Transsolar. Pris dans une architecture de verre comme dans un flacon à parfum, le Nuage Parfumé est le fruit d’une prouesse de technologie climatique et du talent d’un nez. Pour que le miracle ait lieu, la stratification thermique de l’air doit être stable. Le nuage naît ainsi de la rencontre d’un courant d’air froid venant de la partie inférieure du cube avec l’air chaud de la partie supérieure. Le parfum est diffusé au dessus du nuage, à l’issue du voyage. De ce fait, lorsque l’on entre dans le cube de verre, il n’y a aucune trace d’odeur parfumée. La fragrance choisie pour cette oeuvre d’art contemporain est L’envol imaginée par Mathilde Laurent, un nectar au goût de bois de Gaïac et de notes miellées, élevé d’un musc vaporeux. Comme un rappel de l’hydromel, la liqueur divine des dieux de l’Olympe.

Le parfum, une expérience sensuelle

Du 20 au 23 octobre, il est possible de vivre cette expérience olfactive artistique gratuitement. Cette démarche s’inscrit dans l’esprit de la Maison Cartier. En effet, dès son origine, les frères Cartier organisaient des expositions d’oeuvres d’art gratuites afin de partager l’art avec le plus grand nombre. Le Nuage Parfumé naît aussi d’une volonté de faire découvrir ou redécouvrir au grand public la beauté olfactive. L’alliance de poésie, d’art et de sacré à l’origine du parfum. Trop souvent confondu à tort avec l’odeur, le parfum est un art dont chaque note est pensée et dont l’essence est la beauté. Le Nuage Parfumé, c’est une oeuvre-voyage. Elle commence au pied d’un escalier hélicoïdal placé au centre d’une cage de verre. L’ascension en est troublante, émouvante. La traversée d’une mer de nuage, cela tient du rêve. Et le voyage ne se termine pas là, une fois sortie la tête du nuage mystérieux, c’est l’odeur de l’envol qui réveille nos sens. Cet univers cotonneux, intangible mais sensible, métaphorise les odeurs magnifiées par le parfumeur et élève l’esprit, pour un temps, par delà les nuages. Lecteurs, avez vous déjà respiré…

 

Le parfum

Lecteur, as-tu quelquefois respiré
Avec ivresse et lente gourmandise
Ce grain d’encens qui remplit une église,
Ou d’un sachet le musc invétéré ?

Charme profond, magique, dont nous grise
Dans le présent le passé restauré !
Ainsi l’amant sur un corps adoré
Du souvenir cueille la fleur exquise.

De ses cheveux élastiques et lourds,
Vivant sachet, encensoir de l’alcôve,
Une senteur montait, sauvage et fauve,

Et des habits, mousseline ou velours,
Tout imprégnés de sa jeunesse pure,
Se dégageait un parfum de fourrure.

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal

 

INFOS PRATIQUES
Bassin du Palais de Tokyo
Gratuit sur inscription préalable : http://www.osni.cartier.com
Dates : 20-23 octobre 2017

Horaires d’ouverture :
11h – 20h tous les jours
Nocturne le vendredi jusqu’à minuit (accès sans inscriptions préalables de 20h à Minuit)

Written By
More from artichaut

Anomalisa – Charlie Kaufman

Premier film de Charlie Kaufmann, Anomalisa nous raconte les vingt-quatre heures à...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *