Les 30 ans de Canal+ au palais de Tokyo : un espace artistique dédié à une programmation exceptionnelle

La fresque en cours de réalisation
© Canal+Xavier Veilhan, Xavier Veilhan. ADAGP, Paris, 2014.

Pour ses 30 ans, Canal + s’installe au Palais de Tokyo du 5 au 28 novembre pour plus de trois semaines exclusives de conférences, happening et projections autour des grands topoï de la chaîne, que l’on peut résumer assez sommairement comme le sport, le cinéma, la mode et le porno. Mais Canal c’est avant tout un pari télévisuel, une ambiance particulière, une ouverture cinématographique, des découvertes piquantes, des reportages insolites et des personnalités inspirantes – tout ce qui fait « l’esprit canal ». Difficile à définir, on peut le résumer comme un mélange de folie, de potache, d’irrévérence mais surtout de liberté. Liberté de ton, liberté d’interprétation : ils osent tout, et ça se voit. Des rencontres à apprécier pour tous les grands – et les moins grands – fans de la chaîne crypté.

Les plus :

  • L’espace conçu par Xavier Veilhan : allez-y rien que pour observer cette grande fresque inédite et singulière.
  • La programmation vivante de Canal+ (conférences, ateliers, happening, projections) avec la présence de personnalités-clés de la chaîne et d’artistes, de journalistes, d’acteurs indépendants.
  • Des conférences avec des personnalités accessibles et la possibilité de les rencontrer et de dialoguer avec elles.

Les moins :

  • L’espace est relativement ouvert ce qui implique pas mal de bruit pendant les conférences.
  • Regardez bien la programmation avant de vous y rendre pour éviter de vous retrouver au milieu d’une conférence qui a priori ne vous intéresse pas (oui, la conférence de l’ouverture de l’exposition était sur la pornographie…)
© Canal+Xavier Veilhan, Xavier Veilhan. ADAGP, Paris, 2014.

© Canal+Xavier Veilhan, Xavier Veilhan. ADAGP, Paris, 2014.

L’espace dédié aux 30 ans de Canal

            Pour fêter dignement son anniversaire, Canal a fait appel à l’un des artistes les plus talentueux de sa génération : Xavier Veilhan. Familier des installations dans les espaces publics – il intervient in situ dans des villes telles que New York, Séoul et Barcelone -, l’artiste aménage une vaste structure en bois composée de gradins et de podiums pour permettre aux intervenants et aux spectateurs de s’installer, un peu comme sur un plateau de télévision. L’installation est en elle-même très épurée et fait référence à l’esthétique architecturale moderne de Xavier Veilhan. L’artiste, habitué aux différents supports artistiques, a su mettre en valeur les différents écrans présents dans l’espace scénique.

En face de ces estrades se trouve une fresque géante. Elle représente les grandes personnalités de la chaîne, comme ses animateurs phares Michel Denisot ou Yann Barthès, ses miss météo comme Doria Tiller ou Louise Bourgoin, ses humoristes comme Omar Sy et Fred Testot dans leur habit du SAV ou Catherine et Liliane aka. Alex Lutz et Bruno Sanches, ses acteurs et réalisateurs fétiches comme Jean Dujardin ou Quentin Tarentino ; et différentes images relatives à la chaîne, comme le plateau du Grand Journal de Cannes. La fresque est en elle-même un vrai challenge artistique, déjà par sa taille mais aussi par ses graphismes originaux. Certaines images montrent ce qui fait partie du hors-champ des émissions et la préparation des chroniques. La figuration en elle-même est une vraie auto-célébration de tout ce qui fait Canal depuis 30 ans. Si vous aimez la chaîne et ses représentants, vous apprécierez sans nul doute ce bel hommage.

4

Des happenings, des conférences et des projections exceptionnelles 

            Pas besoin d’être un amateur « canalien » pour apprécier le programme des conférences : des artistes, des journalistes, des acteurs indépendants y sont conviés. Bien sûr, les conférences sont organisées autour des grands thèmes de la chaîne, avec des intervenants qui sont des figures emblématiques de Canal. Ce sont des thèmes assez généraux mais qui restent auto-centrés sur les émissions de la chaîne, telle que Le Zapping, Les Guignols, La Boîte à Musique ou encore Salut les terriens. Les participants ont des parcours assez divers et il peut être intéressant de les rencontrer sans faire forcément parti de leur fan club.

Les invités des Master Class valent vraiment le détour : celle de Diego Bunel, directeur des documentaires, celle de Gilles Delafon, responsable de l’information, ou encore celle de Kyan Khojandi et Bruno Maschio, les auteurs de la série Bref, sur la créativité. Des discussions autour de débats généraux ont l’air aussi captivantes : le jeudi 13 novembre autour de la spécificité des séries françaises et sur les sports le vendredi 21 novembre.

Xavier Veilhan devant la fresque ©Stéphane Grangier / Canal +

Xavier Veilhan devant la fresque
©Stéphane Grangier / Canal +

 La MasterClass de Xavier Veilhan

            Le 5 novembre dernier se tenait la conférence de Xavier Veilhan animée par Augustin Trapenard (qui tient une chronique culturelle sur le Grand Journal). Elle a éclairé les processus de conception de la fresque et de l’agora, et les raisons de cette collaboration. L’Artichaut vous en propose un bref résumé.

Le lien qui relie Xavier Veilhan à Canal est avant tout une affinité générationnelle ; pour lui, Canal a comblé un vide et a amené un vent de fraicheur dans les programmes télévisuels. Il a avoué ne pas souvent regarder la télévision et donc ne pas connaître vraiment bien les émissions de la chaîne, mais ce qui l’intéressait dans ce projet c’était de saisir l’essence de Canal+ par un travail de mise à distance et par une recherche dans ses propres souvenirs. Pour lui, l’habillage esthétique de Canal est unique par sa blancheur et par sa dimension graphique très forte. Même si la fresque a été commandée par la chaîne, il a affirmé avoir imposé sa vision par la forme de l’œuvre, la sélection des portraits présents et leur taille ; vision arbitraire qu’il a jugé nécessaire dans le processus de création. Cette fresque représente vraiment Canal vu à travers l’artiste, c’est pourquoi il est allé lui même prendre des photos des bureaux, comme celui de Yann Barthès, qui lui ont servi de modèle pour certaines parties de la réalisation.

Il a également insisté sur le côté technique de l’œuvre : ce fut un véritable défi de pouvoir proposer une image plate et coordonnée alors que 25 panneaux composent cette grande fresque de 200 mètres de long et 4 mètres 50 de large. Chaque peintre (près de 12 personnes) qui a travaillé sur ce projet a apporté son expertise et son savoir-faire. En ce qui concerne l’espace en bois qu’il appelle « l’agora », Xavier Veilhan a privilégié un espace très simple, très ouvert dans l’optique de faire du public une partie intégrante de l’exposition.

Enfin, il était très important pour lui de converser une dynamique dans cette œuvre. Si la fresque est réalisée à la peinture, elle a un aspect très moderne et technologique. Pour lui, Canal c’est aussi ça : mêler les masques, les costumes – tout ce qui rappelle les procédés des spectacles antiques – et le numérique. Cette belle collaboration nous offre finalement une programmation vivante dans un espace stylisé. Joyeux anniversaire Canal !

Marie Simon

L’ensemble du programme est disponible sur le site du palais de Tokyo. Allez y vite ! 8€ tarif réduit + accès à l’exposition Inside et Inside China.

Programme : http://30ans.canalplus.fr/pdf/expo.pdf

Pour plus d’information : http://30ans.canalplus.fr/#!/exposition/

Leave a Reply