Le Paris International Festival of Psychedelic Music à la conquête du Cosmos

Paris International Festival of Psychedelic Music

Toi lecteur qui a cru que ce n’était qu’une passade, qu’un moment musical, que ça ne durerait jamais, que le Rock hardcore, le stoner allait enterrer la musique psychédélique, tu avais tort. Le psyché a son festival, son public, et pour un bout de temps.

Une semaine a passé depuis la fermeture du PIFPM ou Paris Psych Fest, ou Paris International Festival Festival of Psychedelic Music mais mes oreilles résonnent encore. 5 jours, 5 lieux, 20 groupes live, une exposition, un film et Paris. Car le PIPFM était clairement le festival qui manquait à Paris. Depuis l’an dernier, le festival est a la France ce que l’Austin Psych Fest est aux Etats Unis.

Directeurs artistiques, PIFPM

Michael, Laurie et Tom, Directeurs artistiques

La drogue en moins, les programmateurs (Michael Mateescu et Tom Le Bourhi, 50 ans à eux deux) s’attachent a montrer toute la dimension du psyché. En achetant un billet (abordable, de surcroit), vous découvrirez toute l’atmosphère colorée de la musique psychédélique. Cette année un film des Doors par les Doors a été projeté a la Gaité Lyrique, une exposition « image subjective » au Huit, et 4 jours de guitares saturées.

Coté musique, c’est alléchant, subversif. Grand public et fans d’indé s’y retrouvent. Pendant une semaine se sont rencontrés les fans de the Horrors, beuglant les paroles comme les fans de Johnny au Stade de France. Mais aussi des puristes aussi qui ont trouvé leur compte dans les soirées de Born Bad records et du Collectif Mu (ou l’on a pu notamment découvrir Casamance), mais encore dans l’exceptionnelle soirée a la Machine du Moulin Rouge ou se sont produit, entre autres, King Gizzard et Rendez Vous.

La Femme, PIFPM

La Friperie de la Femme au Point FMR

Hookworms

Hookworms en premiere partie de The Horrors

Bon enfant, le festival a voulu mettre en avant les artistes avant tout. Avec 3 cartes blanches, ils font le festival et le font bien. La clôture du festival, par exemple, a été laissé aux mains de La Femme et ses potes. Résultat: des mexicains, une friperie, un live, de la sueur et notre révélation du Festival: Bon Voyage Organisation.

Selon les directeurs artistiques, Tom Laurie et Michael, 5 jours sur un an ne suffisent pas. Nomades, ils ont créé Cosmos, leur outil de programmation pour continuer a placer le psyché sur les scènes françaises. Retenez absolument la date du 20 Septembre où Etienne Jaumet partagera la scène de la Machine avec Aquaserge (https://www.facebook.com/events/669066526527116)

Je ne saurais quoi vous dire de plus sinon vous inviter à la prochaine édition, et vous signifier mon amour pour ce festival indépendant bien sûr.

Max Degueu

Le site du festival: http://parispsychfest.com

Le Facebook: https://www.facebook.com/events/669066526527116/

Leave a Reply