Maria Braun envahit la Ville

665463-oiuyt

Après un passage à Avignon, Le Mariage de Maria Braun s’est installé au Théâtre de la Ville. Thomas Ostermeier y déploie toute son ingéniosité, et propose un beau spectacle directement adapté du film de Fassbinder.

Avis : 3,75 sur 5

DIE EHE DER MARIA BRAUN -  D'après Rainer Werner FASSBINDER -  Mise en scène : Thomas OSTERMEIER -  Scénario : Peter MARTHESHEIMER et Pea FROHLICH -  Scénographie : Nina WETZEL -  Costumes : Nina WETZEL et Ulrike GUTBROD -  Dramaturgie : Julia LOCHTE et Florian BORCHMEYER -  Musique : Nils OSTENDORF -  Vidéo : Sébastien DUPOUEY -  Avec :  Thomas BAGING (Le fonctionnaire de la mairie, Papi Berger, Bronski, L'interprète, Karl Oswald et le notaire) -  Moritz GOTTWALD (L'infirmière, le trafiquant, Bill, Willi, le contrôleur, lh'omme d'affaire, Madame Ehmke, le serveur et Wetzel) -  Ursina LARDI (Maria Braun) -  Sébastien SCHWARZ (Hermann Braun, le soldat américain, le journaliste et le serveur) -  Lieu : Cour du lycée Saint-Joseph -  Ville : Avignon - Le 22 07 2014 - Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

Christophe RAYNAUD DE LAGE

Ostermeier conte avec une distance et un plaisir certains l’histoire de cette Maria Braun, qui après s’être mariée dans l’urgence pendant la guerre, cherche désespérément à sauver son union en attendant son mari. Sous des dehors fragiles, l’implacable Maria Braun continue de s’imposer jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive que les deux hommes qu’elle a aimé l’ont trahi.

Une seule femme dans cette troupe de comédiens protéiformes, où chacun sait revêtir plusieurs habits en fonction du décor et de la situation. Une mise en scène où certains effets sont volontairement artisanaux, amusants à observer, et en même temps, demandent une maîtrise et une organisation tout à fait impressionnante (on pense notamment à la machine à fumée portable qui aide à représenter la gare. Ostermeier fait de ce grand espace un lieu où tout peut arriver, un lieu qui peut devenir autre d’un moment à l’autre.

Maria_Braun

Arno Declair

Servi par des comédiens généreux, le spectacle est impressionnant et agréable à regarder mais peine à vraiment toucher. On ne se laisse pas facilement emporter par l’histoire de cette femme pourtant si bien menée et si bien servie ; mais on remarque tout de même la fraîcheur de ces cinq comédiens qui donnent l’impression d’une foule qui grouille au plateau, et tout particulièrement d’Ursina Lardi qui impose une présence solaire et un charme certain. Un vrai moment de théâtre qui ravira les amateurs.

Bertrand Brie

Leave a Reply