Le KKK en chanson: Kikoo, Kawai et Kyari Pamyu Pamyu

1

Pour l’homme moyen le japon c’est la 3ème puissance mondiale entre tradition et modernité. Ou plutôt soyons honnête les délires mangas de votre potes littéraire à moitié suicidaire, le tout dilué dans les vidéos de Vice-japon et les menaces nucléaires. Enfin bref pour résumer le Japon CA TE FAIT PEUR.

 

Niveau 1: RADIATIONS EROTIQUES

Ce que vous ne savez pas c’est que les radiations nucléaires rendent le japonais extrêmement sensible au Kawaii. Je vous laisse donc rentrer dans le joyeux monde des Barbies sous exta qu’est la J-POP.  Les chanteuses de J-pop sont aux Japonais de tout âge ce que Clara Morgane était à l’adolescent Français des années 2000.

Les meilleurs dans le jeu de-qui-saurait-faire-bander-le-plus-de-japonais ce sont les AKB48 : un groupe de 80 jeunes pré-pubères qui se déhanche en poussant des cris suraiguë au plus grand plaisir du workingmen japonais (à noter, oubliez society6, votre nouveau site de shopping en ligne se trouve ici).

 

Au plaisir de vos oreilles.

 

 

Si vous avez réussi à supporter ces longues 5 minutes de japonais et d’anglais ( si si je vous jure c’est de l’anglais)  grinçant, félicitation vous êtes des vrais et vous obtenez le droit de poursuivre dans les sphères les plus obscure de la J-POP.

Niveau 2: BOSS

2

Dans le monde de la J-Pop il y a un Roi un Dieu un Elu : Yasutaka Nakata. Notre cher monsieur Nakata est le producteur de génie qui nous à offert non seulement le trio  Perfume mais aussi et surtout la grande, l’unique et complétement perchée Kyary Pamyu pamyu.

Perfume c’est le premier Ovni venu du japon qui à réussi à faire une tournée aux Us et en Europe. Rassurez vous elle n’ont pas sali la réputation de notre cher Olympia.  Par contre elles ont bien ouvert la voie à Kyary Pamyu Pamyu, la numéro 1 japonaise qui a le mérite d’apporter quelques bons sons dans la kitchissime J-Pop et surtout d’être aussi déluré que lady GAGA.

 

Niveau 3: Kill the Boss, Marry the Princess

Bien si vous avez réussit à passer les 4 minutes trop KAWAIIIIIIIIII de Kyary Pamyu Pamyu alors je vous respecte profondément et vous fait donc partager le vrai but de cet article : Le groupe originel de Yasutaka Nakata, Capsule.  Si il n’y a qu’un seul groupe qui puisse redonner à la J-Pop ces lettres de noblesses il s’agit bien de Capsule.  Imaginez un croisé des Daft Punk et de the Prodigy, ajoutez-y des voix de japonaises vocodées et vous obtiendrez Capsule. D’accord je veux bien admettre que dit comme ça, ça fait toujours un peu peur. N’ayez crainte les radiations ne passent pas à travers les bandes sonores.

Bonne écoute

 

BONUS

un aperçu des concerts du futur : Hatsune Miku la J-Pop 2.0

 

ARTHUR GAYET

Leave a Reply