Le Festival Chorus en Interview – Camp Claude

Camp Claude

Sur un fond de Feu! Chatterton qui est en train de passer pendant l’interview, la très chouette Diane se fait la représentante de Camp Claude, sans Mike et Léo du coup. Garage 90’s, shoegaze, on sait pas trop mais on aime, si on aime donc on en parle.

Comme j’aime le dire, enjoy petit enjoyeur

 

Pour commencer, on peut dire que Camp Claude se réclame de la scène, disons, « garage » ?

Ça serait bien ! (rires) Je sais pas si on fait totalement partie de la scène « garage » française mais j’aime la musique garage et, ouais, on essaie de donner une petite énergie « rock/garage » comme ça

 

C’est quoi tes références « garage » en France ? Que ça soit des références actuelles ou plus anciennes

En ce moment, ça serait genre euh… Volage c’est vachement cool. ! Après dans les groupes français je sais pas trop encore… Mais sinon, tu sais y’a Hinds c’est des espagnoles super cool qui viennent de Madrid. Je les ai vu en concert y’a pas longtemps

 

Pour rester dans le thème scène « garage » française, tu te positionnes pas rapport à la polémique autour du groupe VIOL ? Pour rappel, le groupe a été déprogrammé à La Mécanique Ondulatoire sous la pression d’un groupe féministe les accusant d’apologie du viol

Nooon pas du tout, non j’ai pas d’avis en fait parce que j’ai vu passer l’actualité mais j’ai pas encore eu le temps de me renseigner encore. J’ai lu quelque part, qu’apparemment ils faisaient l’apologie du viol mais j’en sais pas plus. C’est juste le nom de leur groupe c’est ça ?

 

Voilà et aussi le titre d’un morceau qu’ils ne joueraient plus sur scène. Je te conseille de lire le communiqué du groupe, relayé par Born Bad d’ailleurs !

J’aurais dû checker comme ça j’aurais pu répondre à ta question (rires) Mais par rapport à la liberté d’expression que la polémique implique, c’est un sujet qu’il ne faut pas négliger

 

Tu penses que ça pourrait fragiliser la liberté d’expression propre à cette scène ? Est-ce qu’un groupe signé, ce qui est votre cas si je ne me trompe pas, prend des risques par rapport à cette liberté ?

Oui on est signés chez Believe Recording depuis novembre. Après, a priori, la compo des morceaux ne tient qu’à nous donc ouais, grave, liberté d’expression on aimerait garder ça, c’est sûr !

 

Si vous devriez faire une collaboration avec un artiste qu’il soit mort ou vivant ?

(rires) C’est un peu compliqué parce que j’ai Elvis, Bruce Springsteen mais aussi Kurt Cobain tout ça, donc mes influences partent un peu dans tous les sens. En général quand on me pose cette question je dis Elvis parce que c’est facile il est mort tu vois (rires) Après est-ce que je me verrais sur scène avec lui… Je sais pas trop ! Mais par contre, bosser avec des gens comme Jack White ça serait incroyable, à la Dead Weather quoi, j’aurais bien aimé être la chanteuse (rires)

 

C’est qui tes petits chouchous en ce moment ? Une découverte coup d’amour ?

J’en ai plein en ce moment des groupes chouchous mais on a réussi à avoir en première partie de notre concert du 9 avril un mec qui s’appelle Marble Arch et c’est vraiment sympa pour un truc un peu ambiant. C’est très planant !

 

Et ton coup d’amour intemporel ?

Arcide Fire ! Les albums d’Arcide Fire sont trop bien. Je les ressors souvent, tu sais t’as des périodes où t’écoutes plein d’artistes et tu te refais les albums et c’est trop cool !

Camp Claude

Tu m’as dit que t’aimais bien le Point FMR mais t’as d’autres repères cool pour seulement écouter de la musique, ou boire des verres ou écouter de la musique ET boire des verres ?

Alors je sais pas du tout, moi j’aime bien aller à l’Embuscade parce que c’est fun, c’est une ambiance tropicale, tu sors t’es bourré.e t’as l’impression d’aller sur une île deserte. Non mais c’est assez fun, y’a un très grand fumoir en bas et c’est juste à côté de chez moi. Après je t’avoue que j’avais pas mal de « go to places » avant mais moins maintenant en fait. Je me suis un peu désintéressée, je préfère aller à des concerts dans plein de lieux différents, du coup La Maroq’ j’adore, La Gaîté Lyrique, le Palais de Tokyo des trucs comme ça

 

Je suis tombée sur pas mal de revues, un peu moins d’interview en faisant des recherches. Du coup, je me suis demandé quelle était la chose la plus débile que t’as pu lire sur vous ?

Une infos un peu chelou, genre une fois j’ai lu un article mixant mon travail photo et musique, le mec de l’article avait posté des photos que j’avais prises de mannequins ou d’autres musiciennes en sous lignant « Diane en maillot de bain » …. Le mec avait pas compris que c’est pas moi sur les photos mais des photos que je prends (rires), avec une approche un peu weird…

 

Du coup, en tant que photographe, tu fais comment pour jongler avec la musique ? 

Je fais un peu comme je peux, l’année dernière c’était un peu chaotique après j’ai réussi à bien bosser en tant que photographe à avoir beaucoup de projets et à faire évoluer Camp Claude. La par exemple, je me suis donné un mois ou deux pour terminer l’album donc j’accepte moins les projets qui m’intéressent pas en fait. Non mais il faut juste que je réussisse à garder un bon équilibre et à avoir du travail régulier en tant que photographe pour gagner ma vie et avoir l’énergie pour faire avancer Camp Claude. C’est l’idée pour l’instant parce que j’ai quand même envie de bosser avec des musiciens, je suis toujours inspirée par les autres aussi. Parce qu’avec Camp Claude c’est un peu chelou, je suis au centre visuellement ce qui n’était pas forcement l’idée de départ. En tout cas… De mon point de vue (rires) Après ça me va et on le tient jusqu’au bout mais j’aime être inspirée par d’autres visages, mettre en valeur d’autres musiciens et essayer de mettre en images leur univers musical. C’est un challenge que j’aime faire et ça fait partie de ma passion

 

Parce qu’il faut savoir que Mike et Léo font partie de Tristesse Contemporaine, ça se ressent dans la création de l’univers de Camp Claude ?

Ouais on est trois mais eux sont vraiment aux machines, production. De temps en temps j’amène des petites instru’, des petits trucs, des bouts de paroles, des mélodies mais eux sont vraiment à la prod, genre ils font tout quoi (rires) On essaye d’avoir un équilibre. L’échange pour l’instant se passe plutôt bien, pour le moment je touche pas encore aux machines mais je m’y intéresse donc ça va venir progressivement j’espère. Faut le temps pour faire ça bien et pour l’instant j’en n’ai pas quoi (rires) J’espère que plus tard je serais aussi capable de produire des chanteuses !

On vous quitte, on va écouter Feu! Chatterton au rythme de nos verres à eau. Stay tuned

 

ACTU

LP prévu pour la rentrée 2016

 

CLIQUE

Deezer

Soundcloud 

Tumblr 

Maywenn Vernet

Leave a Reply