Rêve hivernal

1007016-lautre-hiver-choeur-28-mannequins

A l’occasion de l’édition 2015 du Printemps des Comédiens, Denis Marleau est venu présenter sa nouvelle création, L’Autre Hiver, un « opéra fantasmagorique » composé par Dominique Pauwels et créé dans le cadre de Mons 2015 – Capitale de la culture. Le compositeur du LOD muziktheater, connu notamment pour ses collaborations avec Jan Lauwers ou Guy Cassiers (Festival d’Avignon, Cour d’honneur), a cette fois-ci décidé de collaborer avec le metteur en scène québécois. Un spectacle parfois difficile d’accès, mais d’une beauté spectrale.

Avis : 4 sur 5

Copyright Kurt Van der Elst

Copyright Kurt Van der Elst

Sur le pont d’un navire, deux passagers se croisent. La rencontre de deux âmes en peine, Rimbaud et Verlaine. Mais le sont-ils vraiment ? Ils se sont connus, ont été amants, se maudissent l’un l’autre pour cet amour fulgurant et radical, tout en laissant d’heureuses sensations refaire surface. Ce souvenir d’enfance, un amour d’écolier, se noie dans l’opiniâtre leitmotiv d’un Verlaine fou de tristesse.

« Il a mis le jour en moi […]. Il était mon soleil. »

Dans L’Autre Hiver, Denis Marleau reprend le procédé qui avait tant séduit dans ses Aveugles et dans l’exposition La Planète mode de Jean-Paul Gaultier des Beaux-Arts de Montréal : une foule de projections vidéographiques sur des visages vierges de mannequin, auxquelles sont associées des voix diffusées dans des haut-parleurs individuels. Elles permettent ici la présence d’un chœur féminin ainsi que du chœur d’enfants de La Monnaie (Bruxelles). Au milieu de ces présences fantomatiques qui font de L’Autre Hiver un superbe voyage onirique, deux chanteuses qui interprètent ceux deux présences, comme un écho à Rimbaud et Verlaine ; ainsi que l’ensemble Musiques Nouvelles qui joue la musique composée par Dominique Pauwels.

144425-lautrehiver

« Les chants se mirent à se brouiller dans leurs échos. Au lieu de s’atténuer en harmonies dociles comme j’étais habitué de les entendre, ils se mirent à cracher des segments de cantiques hostiles à nos voix. »

Le spectacle, en plus d’être d’une grande beauté, déploie un dispositif impressionnant, mêlant vidéo, projections, chœur enregistrés, musique acoustique et interprètes lyriques sur scène. Il est important aussi de citer la création lumière d’Eric Soyer, scénographe de longue date des spectacles de Joël Pommerat, toujours aussi brillant et irréprochable. Cela dit, la musique de Dominique Pauwels n’est pas toujours facile d’accès, proposant des sons d’une grande originalité, mais parfois difficiles à suivre. Quelques détails d’interprétation semblent également superflus voire surfaits – notamment la surprenante imitation d’une poule à un moment marqué par une dureté toute particulière. L’Autre Hiver n’en reste pas moins un très bel opéra, émaillé d’émouvantes fulgurances, notamment grâce aux projections de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin et au livret de Normand Chaurette.

Bertrand Brie

Musique et installation sonore : Dominique Pauwels
Livret : Normand Chaurette
Mise en scène, scénographie, vidéo : Denis Marleau et Stéphanie Jasmin

Interprètes : Musiques Nouvelles
En tournée à Villeneuve d’Ascq, au Carré Sainte Maxime, Tarbes, et Martigues pour l’hiver 2015. En mars 2016 à Amiens. En mai et juin à Ottawa et Montréal.

Leave a Reply