J’ai bien fait ? ou la bombe à retardement

jaibienfait_201611tjv_59

Dans la foisonnante programmation du 11-Gilgamesh, le nouveau lieu en vue du Off d’Avignon, on retrouve notamment la troupe du Préau de Vire, nouvellement labellisé CDN de Normandie. Les quatre comédiens dirigés par Pauline Sales jouent leur nouveau spectacle,  J’ai bien fait, qui aborde nombre de sujets au travers de l’histoire d’une professeure de français au bord de l’implosion.

Valentine est professeur de français dans un petit collège de Normandie et part avec ses élèves à Paris pour un voyage de classe. S’ils avaient prévu d’aller assister à la leçon inaugurale d’Alain Mabanckou au Collège de France, les élèves finissent disparus, et sans portables, alors que leur professeure échoue chez son frère et jette son portable au fond des toilettes pour qu’on ne puisse plus la joindre.

JaiBienFait_Tristan_Jeanne_Vales-03

Dans son texte, Pauline Sales navigue entre les thèmes : crise des réfugiés, crise de la quarantaine, errances professionnelles, doutes profonds sur l’identité, poids du passé…  ils sont très (trop ?) nombreux, si bien que cela finit parfois par brouiller la lecture. Mais la mise en scène servie par des comédiens talentueux et généreux, si elle verse parfois un peu trop dans les hurlements, permet au spectateur de rester alerte sans peine, truffée de recherches sonores et scénographiques. Le tout est plein d’humour, et le plaisir que prennent les quatre protagonistes à être sur scène est si contagieux que l’on se laisse embarquer par l’histoire de ces gens normaux, presque incolores pour Valentine, et qui font saillir, le temps d’une heure et demie, toutes leurs aspérités. Le tout assemblé fait de J’ai bien fait un beau moment de théâtre comme art et comme partage.

Bertrand Brie

Au 11 – Gilgamesh, tous les jours à 17h30
Photos: Tristan Jeanne-Valès

Leave a Reply