Hanni El Khatib : Rhythms and rock !

Hanni El Khatib

Hanni El Khatib, HEK pour les initiés, après Will the gun comme out (2011) et Head in the dirt, il revient avec son troisième album Moonlight, pour lequel il est actuellement en tournée, un peu partout dans le monde. Il était à la Gaïté Lyrique ce mardi 03 mars à Paris (sold out).

Directeur de son propre label, Innovative Leisure, auteur compositeur interprète, il joue lui-même de tous les instruments qui sont présents sur l’album Moonlight, à l’exception de la batterie. D’origine palestienne et philippine, il se dit de Los Angeles, là où il a commencé sa carrière dans la musique. HEK donc, était en concert lundi 02 mars pour France Inter dans l’émission Coming up Session présentée par Valli (Mais oui on vous en a déjà touché deux mots avec Alt J !).

Un rock que l’on qualifierait de rock garage, qui donne la pêche (rester sur nos fauteuils bien tranquillement assis fut un supplice). Un de ces rock que l’on écoute volontiers pour danser. (Je ne parle évidemment pas de ces petites gesticulations sur place que certains se permettent de qualifier ainsi). Ils bougent sur scène, on voudrait en faire autant !

Bref une heure de concert, rythmes entraînants, même si certaines chansons se font graves : Two brothers est dédiée à deux de ses frères décédés cette année, les paroles sont quasiment absentes, et pourtant la partie instrumentale nous donne tout autant envie de battre du pied. « J’ai perdu deux frères cette année, j’espère qu’ils sont partis sans peur, qu’il savent que je les aime, que leur frère les aime encore, que leur mère les aime, que leurs enfants les aiment. »

Qu’on vienne de le découvrir ou qu’on le suive de près depuis longtemps, on le retrouve au festival We love green avec en tête d’affiche Christine and the Quens, Django Django, Nicolas Jaar,…

 

Les + :

  • Un lundi soir ça donne la pêche !
  • Valli en train de se déchaîner derrière la vitre, c’est bon à noter aussi
  • L’équipe de la maison de la radio, toujours aussi accueillante

 

Les – :

  • On plaint le pauvre gars du groupe, un guitariste qui était sur le coté et attendait patiemment le (seul ?) moment où il aurait le droit de jouer

 

Verdict : 4 artichauts sur 5

Hanni el Khatib

 

L’émission passera le samedi 21 mars à 20h sur France Inter et sera en podcast par la suite.

A suivre donc !

 

Camille Gerhard

Leave a Reply