Fashion Forward, 3 siècles de mode

Visuel-Fashion-Forward-01

A l’occasion du trentième anniversaire de l’ouverture de la section Mode au sein du Musée des Arts Décoratifs, le musée puise dans son impressionnante collection pour nous plonger dans l’histoire de la mode, du début du XVIIIeme siècle à nos jours. Véritable frise chronologique, l’exposition se veut à l’image du Musée, musée de tous les objets, dans un dialogue entre mode et autres arts décoratifs.

Les Arts Décoratifs, Paris, exposition "Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2016)", 2016, photographie : Luc Boegly

Les Arts Décoratifs, Paris, exposition « Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2016) », 2016, photographie : Luc Boegly

L’exposition rassemble plus de 300 pièces de mode féminine, masculine et enfantine, créant ainsi un large balayage de plus de trois siècles de mode, entre changements radicaux et inspiration du passé. Fashion Forward est l’occasion pour le musée de sortir des pièces inédites de sa collection, composée du fond historique du musée des Arts Décoratifs et de celui de l’Union française des Arts du Costume. En 1986, sous l’impulsion de Pierre Bergé, est inaugurée la section permanente sur la mode et le costume au sein du musée. Depuis, de nombreuses expositions thématiques et temporaires ont été réalisées, sur ce champ artistique ambiguë qu’est la mode, à la croisée entre bien de consommation et art.

Attribuée à Jacques Doucet, Jaquette ayant appartenu à Cléo de Mérode, 1898-1900, velours de soie © Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC

Attribuée à Jacques Doucet, Jaquette ayant appartenu à Cléo de Mérode, 1898-1900, velours de soie
© Jean Tholance, Les Arts Décoratifs, Paris, collection UFAC

L’exposition commence ainsi au XVIIIe siècle, siècle des Lumières et des robes de cour imposantes. Si la Révolution ne libère pas la femme politiquement, elle contribue à libérer son corps des contraintes esthétiques de l’Ancien Régime, en remontant la taille et en enlevant au costume ses dessous encombrants. Pour un instant seulement, puisqu’au milieu du XIXe siècle, avec la montée en puissance des valeurs misogynes victoriennes, le costume se modifie pour enfermer la femme dans une véritable cage – la crinoline – et dont le corset mettant en valeur la taille fine et une poitrine et des hanches généreuses souligne le rôle de procréation dans lequel la femme est assignée. Avec la Belle Époque, les atours puisent leur inspiration dans le style Art nouveau, tout en courbes allongées et en symboles végétaux. Les années 20 sont un bouleversement majeur dans la silhouette féminine et contribuent à l’émancipation des femmes, avec des lignes géométriques simples, des coupes droites et confortables et une taille très basse. La dernière partie de l’exposition, en plein coeur de la nef, est une explosion éclectique de style, très bien mise en valeur par la scénographie. En effet, l’époque contemporaine de la mode est surtout marquée par des marques de prêt à porter plutôt qu’un style inhérent à une période définie. Cette apothéose permet de découvrir le fond luxuriant du musée de robes de haute couture, de Christian Dior à Karl Lagarfeld.

Les Arts Décoratifs, Paris, exposition "Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2016)", 2016, photographie : Luc Boegly

Les Arts Décoratifs, Paris, exposition « Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2016) », 2016, photographie : Luc Boegly

Ce mini-panorama de l’histoire de la mode se veut très succinct et donc très simpliste. Toutefois l’exposition n’en dit pas beaucoup plus. On déplorera le manque d’informations sur l’évolution de la mode, surtout dans les premières années, peu connues du grand public. Heureusement, le site remédie à cette lacune, avec une documentation accessible au public très complète. Fashion Forward, en plus d’être une présentation synthétique des collections des Arts Décos, essaie de mettre en relation les différents domaines artistiques, en exposant côte à côte costumes et décorations murales, tapisseries, lambris, papier peint… Rapprocher les arts décoratifs et la mode, une ambition nouvelle du musée, grâce à l’initiative du directeur général Olivier Gabet.

Léa Brémond

INFOS

Jusqu’au 14 août 2016, ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusque 21h

Les Arts Décoratifs, 107 Rue du Rivoli, 75001 Paris, métro : L7 – Palais Royal – Musée du Louvre.

Entrée : de 8,50 € à 11 €, gratuit pour les résidents européens de moins de 25 ans

lesartsdecoratifs.fr

Comments

  1. C’est vrai qu’il y a peu d’infos sur l’évolution de la mode sur le parcours de l’exposition, j’ai beaucoup aimé la balade dans le temps. Les pièces exposées sont magnifiques :)

Leave a Reply