EVA & ADELE au Musée d’Art Moderne : figer une oeuvre vivante

Biographische Skulptur n°2 B-EA 5800, 1999-2006 Camping-car VW,  460 cm x 185 cm  x 257cm © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE, courtesy: Sprengel Museum, Hannover.

Le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris nous invite du 30 septembre au 26 février à (re)découvrir l’œuvre d’Eva et Adele dans l’exposition « YOU ARE MY BIGGEST INSPIRATION ». Rencontrez les deux personnages les plus inclassables de l’art contemporain à travers une sélection d’œuvres.

 

C’est dans les sous-sols des collections permanentes, à travers une petite exposition composée de trois pièces, que le Musée d’Art Moderne nous présente EVA&ADELE, couple autoproclamé The Hermaphrodit Twins in Art. En effet, les deux femmes, volontairement en marge du genre et du marché de l’art, sont une œuvre à elles seules à travers leur excentricité et leur positionnement dans le monde de l’art contemporain. Vêtements surréalistes, visages hors du commun, performances millimétrées, voici comment le musée a tenté de figer une œuvre vivante.

EVA & ADELE HERZKOPFLOGO, 1992 © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE.

EVA & ADELE HERZKOPFLOGO, 1992 © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE.

On découvre en descendant les escaliers le logo des artistes dont les deux visages dépourvus de cheveux réunis forment un cœur. Le ton est donné, nous arrivons dans un autre univers. Le rideau, qui nous arrête un instant, beige et orné de ce même motif répété permet également de ressentir l’omniprésence des deux artistes. Cette mise en bouche mystérieuse ne pouvait pas être mieux amenée, à tel point que nous nous ruons dans la première salle où l’on distingue déjà un van rose que cache un néon nous éclairant du mot « FUTURING », comme annonciateur du futurisme du couple.

 

Si on entre pour découvrir ce van rose, on regarde finalement les murs en premier. En effet, on y voit un papier peint noir sur décoré de photographies des tenues d’EVA&ADELE. Cette œuvre appelée Biographische Skulptur N°2, B-EA 5800 nous amène à nous intéresser à la dimension vivante de la performance artistique à travers leurs costumes invraisemblables qu’elles portent toujours en même temps. On trouve dans un coin de la salle un cahier où sont réunis de façon manuscrite tous les événements auxquels elles sont apparues. On comprend alors que le concept artistique qui se dégage du couple : « Wherever we are is museum ». L’engin rose au centre de la pièce nous amène à réfléchir au statut de l’artiste et à la sacralisation de son atelier, mais nous permet aussi de mieux saisir la position anti-marché du couple.

 Biographische Skulptur n°2 B-EA 5800, 1999-2006 Camping-car VW, 460 cm x 185 cm x 257cm © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE, courtesy: Sprengel Museum, Hannover.

Biographische Skulptur n°2 B-EA 5800, 1999-2006 Camping-car VW, 460 cm x 185 cm x 257cm © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE, courtesy: Sprengel Museum, Hannover.

La plus grande partie de l’exposition est consacrée aux réflexions sur l’image d’EVA&ADELE. Vidéos des deux femmes déambulant en robes extravagantes, mur rempli de selfies pris tel un journal de bord, portrait encadré placé sur un piédestal dans un faux style de colonne grecque totalement kitsch, logo qui relève du génie tant il est commercial, toiles reproduisant les couvertures de magazines dont elles ont pu faire la une… Un sentiment de totale mégalomanie nous questionne mais agace aussi. Seules deux œuvres ne nous renvoient pas aux visages des jumelles hermaphrodites. Le vélo peinturluré de rose aux roues en forme de cœur ne vient et n’ira nulle part, comme s’il représentait ces deux femmes hors du temps.

 

Enfin, la dernière salle est uniquement composée de vidéos, que l’on entend et l’on peut s’asseoir pour les contempler. Hellas (1989/2001/2007), installation vidéo se déployant sur sept projections nous montre ces deux femmes dans une forme d’archaïsme, en rupture avec ce qu’elles nous ont montrées d’elles jusque-là. Cette installation évoque leur rencontre et leur évolution vers un genre unique et partagé.

Polaroid Diary, 11.02.1993, Madrid © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE, courtesy: Nicole Gnesa Gallery, Munich.

Polaroid Diary, 11.02.1993, Madrid © VG Bildkunst Bonn / EVA & ADELE, courtesy: Nicole Gnesa Gallery, Munich.

En somme, le défi difficile de capter l’essence de ces deux personnages hors du commun est plutôt réussi dans une belle exposition qui ne nous laisse pas indemne.

 

Les + : Un bel ensemble d’œuvres qui capture l’essence d’EVA&ADELE, surprenante et saisissante. L’entrée est libre et gratuite.

 

Les – : Une exposition assez courte et mal délimitée, une absence physique des deux artistes qui se ressent mais qui peut être comblée par certains événements ponctuels.

 

 Alice Morel

« EVA&ADELE, You are my biggest inspiration », jusqu’au 26 février au Musée d’Art Moderne. Pour plus d’informations, lien : http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/exposition-eva-adele

Adresse : 11, avenue du Président Wilson, 75116 Paris.

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

Tarifs : Gratuit.

 

 

Leave a Reply