Edito – Pour un théâtre populaire

Ça ira (1) Fin de Louis, Joël Pommerat
Elizabeth Careccio / Compagnie Louis Brouillard

Pour la quatrième année consécutive, l’Artichaut fait sa rentrée. L’effervescence se fait sentir dans les salles qui lancent leur nouvelle saison, et celle-ci promet d’être aussi passionnante que les précédentes.

Je ne me risquerai pas à prétendre que nous suivrons une ligne fixe et précise durant ces quelques mois puisque notre but est de couvrir l’actualité théâtrale de la façon la plus large possible afin d’aiguiller les étudiants dans leurs choix, selon leurs sensibilités et quelle que soit leur connaissance du paysage dramatique français et international. Nous tâcherons, une fois de plus, de nous frotter au théâtre bien sûr, mais aussi à la danse, au cirque… une perspective alléchante que de parcourir les salles afin d’essayer à notre mesure de donner le goût des arts vivants à l’audience la plus large possible.

Je réaffirme néanmoins ma volonté de mettre au centre de nos articles un théâtre humain et populaire, un spectacle vivant qui touche à la vie quotidienne, pousse à la réflexion. Les moyens sont divers, et les artistes qui ont cette volonté  suffisamment nombreux pour que nous puissions montrer ce qui pour nous, fait la force des arts vivants et la portée potentielle de leur impact sur nos sociétés. Nous nous refuserons à la facilité et prônerons un théâtre exigeant comme le voulait Vitez -chantre du théâtre populaire- mais non moins accessible lorsque l’on s’ouvre lui. Qu’il s’agisse de Pommerat, d’Armel Roussel, d’Ariane Mnouchkine, Daniel Jeanneteau, Tiago Rodrigues ou Castellucci, ou des nombreux artistes qui vont et viennent dans l’effervescence de la vie artistique parisienne ; tous peuvent avoir un impact sur nous et notre manière d’agir au quotidien. Aujourd’hui plus que jamais le spectacle vivant est un puissant acte de résistance pour lutter contre la fuite de la pensée ; alors vivez, allez au théâtre, et laissez-vous bouleverser.

Bertrand Brie

Pour voir nos premières sorties de la rentrée, c’est par ici: 

Crédits photo: Ça ira (1) Fin de Louis, Joël Pommerat
Elizabeth Careccio / Compagnie Louis Brouillard

Leave a Reply