💯 Dix Pour Cent 💯

067334

A débuté hier soir sur France 2 Dix Pour Cent, une série de Fanny Herero dont la direction artistique et la réalisation de certains épisodes reviennent à Cédric Klapisch. Miracle, c’est une série française qui n’est ni policière ni une comédie familiale. Miracle, c’est une bonne série française qui n’est diffusée ni sur Arte ni sur Canal +. Miracle, c’est une bonne série.

« Quatre agents de comédiens, aux personnalités hautes en couleur et aux vies personnelles compliquées, se battent au quotidien pour trouver les meilleurs rôles pour leurs prestigieux clients. Quand Camille, la fille illégitime de l’un d’entre eux, débarque à Paris pour chercher un boulot, cette dernière est alors plongée dans le quotidien mouvementé de l’agence et nous fait découvrir à travers son regard naïf les dessous de la célébrité… » – une série de Fanny Herero avec Camille Cottin, Thibault de Montalembert, Gregory Montel (et aussi une apparition remarquée de la star des publicités Marque Repère)

Chaque épisode de Dix Pour Cent se concentre sur une célébrité qui joue son propre rôle. Si c’est courant de voir des célébrités faire preuve d’une telle auto-dérision dans les pays anglo-saxons (par exemple dans tous les épisodes de Saturday Night Live depuis 40 ans) ce n’est pas forcément le cas en France. Il est alors rafraichissant de voir Julie Gayet (oui celle-là) et Joey-Starr s’insulter lors d’un tournage, Cécile de France songer à faire un lifting ou encore de découvrir la rivalité opposant Line Renaud et Françoise Fabian depuis plus d’un siècle. A travers les agents des stars on découvre le monde glamour du cinéma, mais surtout les petites anecdotes ridicules de la vie des célébrités. La satire n’est ni acide ni grandiloquente mais légère. On peut alors penser à la célèbre trilogie de Klapisch et à son ton léger qui permet de présenter des tranches de vie de personnages sans être jamais trop sérieux mais en ne les prenant pas non plus comme de simples blagues. On rentre ainsi facilement dans l’univers jusqu’alors inconnu des agents, qui doivent constamment négocier avec leurs acteurs et les producteurs pour satisfaire chaque camp, obtenir des contrats tout en maximisant leurs profits et ces fameux dix pour-cent. Inspirée de la vie de Dominique Besnehard, la série serait en partie vraie, bon nombre d’anecdotes proviendraient de véritables actrices ou acteurs français. Il reste maintenant à savoir quelle actrice française s’est vue proposer un role hollywoodien en échange d’un lifting.

Après Chefs et Disparue l’année dernière, France 2 propose une nouvelle série ambitieuse qui s’intègre bien à sa ligne éditoriale. Sur Canal+ la satire aurait été bien plus acide, ici elle est légère. L’ajout de Cédric Klapisch et d’acteurs prestigieux assure un certain cachet au feuilleton. Le réalisateur de L’Auberge espagnole n’était pourtant pas très confiant en l’intérêt du paysage télévisuel français: « Je trouve que la fiction française est globalement médiocre », a-t-il déclaré au Figaro. Dix Pour Cent est heureusement parvenue à éviter les gageures habituelles de la fiction française – les acteurs ne surjouent même pas ! –  en proposant une création originale dont une seconde saison est déjà en écriture. Parviendra-t-elle à sortir l’année prochaine et à ne pas subir le relatif oubli qu’ont connu des séries françaises comme Les Borgias ou Les Revenants pour leur seconde saison ?

Pour revoir le premier épisode en replay, c’est là: http://pluzz.francetv.fr/videos/dix_pour_cent_saison1_ep1_,129361819.html

                                                                                                           Samy Khoukh

Leave a Reply