Circulez au Centquatre

Le philosophe © EPECTASE (Corentin Fohlen et Jérôme von Zilw)

L’exposition Circulations, présentée au Centquatre jusqu’au 8 mars se propose de réunir des échantillons d’œuvres de jeunes photographes européens, assez peu confrontés en général, dans un même espace. Montage, installations éphémères immortalisés, photographies plus «  réalistes », il n’y a dans cette exposition aucune unité de style, aucun message commun. Justement, il s’agit de découvrir, de circuler dans toute l’Europe, à la recherche de la variété, de la différence. On se fait donc une idée du foisonnement des sujets traités et des méthodes mises en œuvre.

Les plus :

  • Un panorama original et complet de la photographie européenne;
  • Une occasion de découvrir le Centquatre;
  • L’installation originale du Circulagram au château d’eau.

Les moins :

  • Pas de thème précis commun à tout les artistes, donc des œuvres qui n’ont pas de rapport entre elles.

Note : 4 artichauts sur 5

Visiones de perímetro © Dionisio GONZALEZ

Visiones de perímetro © Dionisio GONZALEZ

Tout commence dans le hall à ciel ouvert, avec une artiste allemande qui  met en scène dans ses œuvres une société idéale et futuriste où les humains vivent en harmonie avec la nature. Plus loin, un artiste espagnol a  recrée des villes imaginaires, futuriste grâce à des montages photographiques de projets architecturaux abandonnés, proposant ainsi un voyage immobile.

En visitant le Centquatre, n’oubliez pas l’installation dans le château d’eau,  « Circulagram », proposée par l’agence de communication We are social. Cette dernière a imaginé un Instagram pour l’exposition, contenant certaines œuvres de photographes, et propose à chaque instagramer de poster en commentaire sa photo,  son interprétation personnelle de cette œuvre. Dans le château d’eau, on retrouve non seulement les œuvres de photographes, mais aussi les ré-interprétations personnelles, sur des Ipad, que l’on peut imprimer et venir afficher à coté des œuvres. Le visiteur est alors spectateur, mais aussi curateur et scénographe. Des expositions mettant à l’honneur de photo Instagram existaient déjà, mais cette manière de confronter l’approche de l’artiste à celle de l’individu lambda est inédite et permet au spectateur d’exprimer son ressenti sur l’œuvre par l’image.

Le Centquatre présente donc une exposition large, d’un genre nouveau et nous offre une merveilleuse occasion de visiter ses locaux éclectiques. Concernant plus généralement le 104, cette ancienne usine de pompes funèbres accueille, en plus de la partie musée, une épicerie solidaire, une friperie Emmaüs et un café. Projet frisant la caricature du bobo, la mixité sociale qui y est recherchée est pourtant atteinte, car on croise des habitants du 18eme, aussi bien des jeunes qui y exécutent des démonstrations sauvages de hip hop que des adultes curieux, de toutes origines sociales.

Alexia Beaujeux

Crowd © Cyril PORCHET

Crowd © Cyril PORCHET

Pourquoi aller voir Circulation(s) au Centquatre ? Une mise en lumière de 2 artistes – Yasmine Harras-Pelletier

Le festival Circulation(s) dédié à la jeune photographie européenne revient pour sa 5e édition. Il se déroulera du 24 janvier au 8 mars 2015 au Centquatre, 5 rue Curial à Paris (19e) et dans 16 stations de métro et propose un regard croisé sur l’Europe à travers la photographie. Installé dans l’ancien bâtiment des pompes funèbres de la Ville de Paris, le 104 propose des expositions et installations variées. Cette année, une exposition sera proposée à hauteur d’enfants, des jeux inspirés par les œuvres exposées seront proposés aux enfants (jeu des 7 erreurs, jeu de logique…).

Nathalie HERSCHDORFER est cette année la marraine du festival. L’actuelle dirigeante du Musée des BeauxArts du Locle, en Suisse a choisi d’inviter quatre jeunes photographes à participer au festival à travers une carte blanche : Salvi Danés (Espagne), Ola Lanko (Ukraine), Cyril Porchet (Suisse) et WassinkLundgren (PaysBas).

 « Je ne souhaite pas imposer une seule lecture aux visiteurs. À eux de se laisser porter à leur tour. Je cherche plutôt à soulever des questions qu’à apporter des réponses. » Nathalie Herschdorfer

Le festival se distingue par son ouverture et son positionnement paneuropéen ainsi que sa vision innovante en terme de création contemporaine comme en témoigne la série “CESAR” de Christian BERTHELOT qui est un reportage photographique dans un bloc opératoire d’enfants nés par césarienne depuis seulement quelques secondes.

César © Christian BERTHELOT

César © Christian BERTHELOT

Le festival donne également la possibilité à de jeunes artistes de s’affirmer sur la scène artistique comme Kristoffer AXEN et sa série “Events in nature” qui travaille ses images selon un méticuleux processus de postproduction donnant l’impression que ses personnages flottent dans un monde d’angoisse, dénué de tout repère.

Events in Nature © Kristoffer AXÉN

Events in Nature © Kristoffer AXÉN

N’hésitez pas, partez à la découverte de cette exposition réunissant 46 photographes européens et participez également à des ateliers, débats, rencontres et projections.

Du 24 janvier au 8 mars 2015 au CENTQUATRE-PARIS.
 CENTQUATRE, 5 rue Curial 75019 Paris
Du mardi au vendredi de 13h à 19h
 Week-end de 12h à 19h
 Fermé le lundi
 Accès libre et gratuit

Leave a Reply