#Chef – Jon Favreau

chef affiche

#Chef de Jon Favreau
3 / 5 artichauts

Sortez les carottes, les tomates, les poivrons, les épices et la tequila, mais surtout n’oubliez pas votre iPhone ! #Chef, le film au hashtag, en plus de vous donner faim, vous fera voir l’incompétence chronique de vos parents à manier les réseaux sociaux d’un autre œil (eh oui, quand on tweet, on envoie un message au monde entier). Jon Favreau, l’homme derrière les deux premiers Iron Man, assure la réalisation du film et joue le rôle principal : celui d’un chef cuistot qui coupe des juliennes bien trop régulières pour être honnête et charcute des cochons entiers en arrivant au boulot.

chef-twitter

Le patron de son resto, opposé à toute innovation culinaire qui pourrait choquer la clientèle habituelle, commence à lui courir sur le haricot (il semble que le refus de l’innovation soit l’angle d’attaque à la mode pour les films culinaires – Ratatouille il y a quelques années, Les Recettes du bonheur plus récemment). Sur le plan personnel, ce chef ne comprend pas son fils qui fait des Vines, regarde des vidéos de chats et manie l’iPhone comme son père le couteau. Et en plus de ça, il habite dans un quartier pourri. Mais ne le plaignez pas trop non plus, il reçoit régulièrement la serveuse du resto, Scarlett Johansson, pour des petits en-cas particuliers après le boulot (où vous verrez Scarlett manger en nuisette, à demi allongée sur un sofa).

Un mauvais article d’un célèbre critique et c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, et surtout l’occasion pour lui de prendre conscience qu’il faut moins de temps pour déclencher un scandale qu’il n’en faut pour faire cuire les spaghetti 3 minutti de Barilla. Entrainé dans une tourmente médiatique qu’il ne comprend pas, il se retrouve dans un food-truck à Miami, sur les conseils de son ex-femme (Sofia Vergara, dont le personnage a autant de personnalité que les tomates de supermarché).

CHEF_09324_9325_COMP.JPG

L’aventure est l’occasion d’un déferlement de bons sentiments (oui oui, la nourriture est source de partage), de musique latina et de food porn en folie. Après un démarrage un peu long, on est embarqué avec les personnages sur les routes du Sud des USA, de Miami à Los Angeles. Les relations entre le chef et son commis fidèle, et surtout avec son fils sont touchantes. Dommage que la fin soit rapidement expédiée, même si elle était fortement prévisible.

#Chef est un feel good movie sympathique, à ne pas voir sans avoir mangé, pour éviter de passer 1h30 à saliver d’envie devant l’étalage de plats et sandwichs tartinés de beurre et au fromage dégoulinant.

Charlotte Merveille

Leave a Reply