CANNES [Selection] // Deux jours, une nuit des frères Dardenne: « Du tuning, Cotillard et des immigrés »

DEUX JOURS, UNE NUIT PAR JEAN-PIERRE DARDENNE et LUC DARDENNE

Deux jours une nuit, c’est l’histoire de Marion Cotillard qui vient traîner ses cernes chez toi un dimanche après midi alors que t’es pépouze, les couilles à l’air en train de tunner ta Mazda avec ton fils Kevin pendant que Maman grille des merguez.

– Ce que les frères Dardennes veulent que vous compreniez [SPOILER ALERT]:

« Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail.

 (Dossier Officiel)

DEUX JOURS, UNE NUIT PAR JEAN-PIERRE DARDENNE et LUC DARDENNE

Marion Cotillard/Sandra qui cherche ses collègues avec conviction et avec un très beau débardeur aussi

Tout commence un beau matin, où les méchants chinois envahissent le marché du panneau solaire, mettant à mal l’entreprise Solwal (Soleil, Wallon, vous saisissez ? C’est bon ? On peut continuer ?), coquette usine de tôles au bord de la nationale.

Sandra, incarnée magistralement par Marion Cottillard (plus connue pour son rôle dans Batman), et habillée gracieusement par Pimkie qui fait une super promo sur les débardeurs, sort d’une grave depression pendant laquelle son patron s’est bien rendu compte qu’elle se touchait la nouille au travail et qu’ils étaient bien quand même, sans elle.

Lors d’un vote à bulletin secret, ses collègues ont donc le choix :

a) La garder et la voir se ramener tous les matins avec sa vieille queue de cheval.

b) Toucher une prime de 1000 euros pour refaire la terrasse,  payer l’appart de la petite Jessica qui a eu son bac mention assez bien et qui part l’année prochaine à la fac de Louvain, payer sa dette au PMU.

c) Ne pas voter pour embêter Jean-Marc, le méchant contre-maître qui fait rien que de harceler Sandra, cette grosse victime.

Comme on l’aurait tous fait parceque personne n’aime Marion Cottillard, ils décident, à 14 contre 2 de garderle fric, et de laisser Sandra s’etouffer avec son Xanax.

DEUX JOURS, UNE NUIT PAR JEAN-PIERRE DARDENNE et LUC DARDENNE

Manu, le gentil mari en CDI chez Flunch (et il aime bien le Rock and Roll)

Mais comme sa collègue Juliette elle a dit que les autres ils ont dit que Jean-Marc il a dit que des méchancetés sur elle, Sandra fait invalider le vote, et Mr. Dumont, jeune cadre dynamique impatient d’aller passer son week-end au Zoutt, lui accorde un nouveau vote, le lundi à 8h.

Soutenue par son fidèle mari Manu, qui poursuit une carrière ambitieuse en tant que commis à la macédoine de fruits au Flunch de la zone indu, Sandra, pour la première fois de sa vie, se sort les doigts du cul et la tarte du four, pour tenter de garder son emploi.

Tour à tour, elle rend donc visite à Alphonse la caution immigration africaine, qui bien sûr est très croyant, n’a pas de lave-linge, vis avec toute sa famille dans un 12m² et est le seul boloss en CDD, Timur le serbo-croate fragile entraîneur de l’équipe de foot, Kader et son meilleur ami Hicham l’arabe qui travaille à l’épicerie le week-end, et tout le reste de l’équipe qui rivalisent de clichés dans de véritables rôles de compositions.

DEUX JOURS, UNE NUIT PAR JEAN-PIERRE DARDENNE et LUC DARDENNE

« Coucou Timur, vote pour moi parce que c’est Jean Marc qui a dit des méchancetés »

(Même à deux, les frères Dardenne n’ont réussi à écrire que la moitié des dialogues puisque la majorité du film se passe au téléphone.)
Jean-Pierre et Luc, 120 ans à eux deux, espoirs du cinéma belge, signent une grande épopée sociale où ils semblent avoir totalement compri les enjeux du monde contemporain.

Au final, pas de happy end parce que Cotillard ne meurt pas, mais en fait on a même pas compris la fin parce que Sandra perd son travail mais ne le perd pas mais choisit de le perdre.

Bonus: LE BUDGET DU FILM

– 2 débardeurs chez Pimkie: 30€

– 4 boites de Xanax: 44€

– 6 pizzas en menu boisson: 57€

– Essence et pièces automobiles de tuning: 239€

– Location du Flunch: 376€

– Combi lycra de VTT du mari de Anne: 32€ chez Décathlon

– Rémunération de Marion Cotillard et des Frères Dardenne: 6 999 222€

Total: €7M

Claudy Focan

Comments

  1. C’est un film très fascinant. Je trouve que le chômage est une grande problématique dans la société. Du coup, ceux qui ont des emplois s’y accrochent corps et âme pour rester à leur poste. J’aimerais bien voir comment elle s’y prend.

Leave a Reply