[Cannes – En compétition] Louder than bombs

louder

Louder than bombs
Joachim Trier avec Isabelle Huppert et Gabriel Bryne

Tout est un peu flou dans cette famille franco-américaine où le temps et les relations se chevauchent. Le centre de gravité perpétuellement absent qui déstabilise l’équilibre familial, c’est la mère, photographe de guerre renommée décédée dans un accident de voiture.

Très vite on comprend que le père et ses deux fils composaient sans elle déjà avant, mais son absence à la fois pesante et inquiétante rythme la vie familiale.

louder 3

A l’occasion d’une exposition en l’honneur de la photographe-reporter, des révélations sur les circonstances de son décès paraissent et le réalisateur nous propose de vivre cette petite révolution des yeux de chacun des trois garçons de la famille.
Le père, ancien acteur plein d’amour et de naïveté se voit incapable de parler à son plus jeune fils, l’adolescent ingrat et perdu. Ce dernier rêve de  sa vie avec une jolie fille de sa classe ou de sa mère dans la voiture juste avant l’accident.

Entre en scène l’aîné interprété par Jesse Eisenberg, Mark Zuckerberg dans The social network (2010), le doctorant en sociologie. Jeune père qui vient remettre un peu d’ordre dans sa famille et dans les photographies de sa mère dans lesquelles il finit par se perdre.

louder 2

Cette mère est toujours présente, autant dans les souvenirs des uns que dans les rêveries des autres, et son expérience s’impose en filigrane dans la vie quotidienne de la famille. Le tiraillement entre l’amour de ses proches et la passion pour son travail, la guerre et les personnes en extrême détresse la hante chez elle comme sa famille l’obsède lorsqu’elle part au bout du monde réaliser ses photos. Cette instabilité qui a eu raison d’elle, aucun des trois garçons ne l’a vraiment comprise. Chacun cherche sa réponse et son échappatoire pour mieux se retrouver.

louder 4

 

Une belle légèreté se dégage de ce troisième film de Joachim Trier – il avait notamment réalisé Oslo 31 août en 2011 – c’est une histoire de famille qui effleure intelligemment des sujets graves. Des atrocités de la guerre au drame d’un adolescent qui fantasme sur la jeune fille populaire du lycée, toutes les images vous touchent avec subtilité.

La sortie est prévue pour octobre 2015, à noter dans vos agendas !

Juliette Perche

Leave a Reply