Au cinéma: Leviathan

Leviathan, c’est d’abord un film tourné par des poissons. Ou des mouettes, on ne sait pas trop. En tout cas, c’est ce qu’on m’a dit pour que j’accepte d’aller voir ce film très expérimental et un peu bizarre.

Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel, deux ethnographes de l’université de Harvard, ont filmé la vie sur un bateau de pêche au large du Massachussets. La pêche intensive, c’est ce qui te permet de payer ton filet-o-fish 5 euros, mais c’est aussi un processus super destructeur envers la faune sous marine. La pêche intensive, c’est un peu l’enfer (d’où le titre tavu).

Mais Leviathan c’est surtout une expérience cinématographique ! Avec seulement une douzaine de go pro installé sur le chalutier et un peu d’audace, les deux réalisateurs t’embarquent dans une aventure sensorielle assez psyché. Pas de commentaire, presque aucune voix humaine ne t’accompagne dans ton voyage au milieu de l’océan. Rien que de l’eau salée, des cirés mouillés, du vent, des mouettes, du sang, et des cadavres d’étoiles de mer.

               2013-05-18-7underwater

« SOUS L’OCÉAN »

La caméra, posée à même le bateau, portée à la taille par les pêcheurs, donne une image vraiment étrange. Le spectateur, enfermé dans le filet avec les poissons, ou installé dans la cuisine avec un pêcheur qui s’endort, est transporté un peu partout. Avec une bande son cauchemardesque de bruits naturels et industriels, une image floue garantie 100% eau de mer sur la caméra, promis tu vivras la vraie vie du grand large !

 

Malgré l’aspect très artistique du documentaire (validé par le PAP), j’ai un peu eu l’impression qu’on m’avait attachée de force devant une vidéo d’art contemporain pendant 1h30. Certaines séquences sont particulièrement longues. Pendant 10 minutes la caméra rentre et sort de l’eau, scène qui m’a laissé le temps de me recentrer sur ma vie, faire le bilan de mon existence et me poser des questions essentielles.

 

Capture d’écran 2013-09-26 à 11.57.50

 (Réponse)

 

 

 

Si tu oublies ses longueurs, Leviathan reste une expérience à découvrir.

Je le conseille :

– Si tu es un fan de gore psychopathe qui veut voir des raies manta coupées en deux.

Si tu es un artiste qui aime les expériences transcendantales mais a peur des drogues.

– Si tu penses à te reconvertir dans la pêche mais quand même t’es pas sur.

Si tu es un cinéphile hipster qui mange des galettes de riz et parle de documentaire indé en soirée.

– Si tu ressens de la haine envers les coquilles st Jacques.

Allez, petit lien vers les séances.

BONUS: Top 3 des films concernant la faune sous marine.

Tu peux l’utiliser pour ta prochaine soirée sushis avec tes amis. Si tu as du cœur tu peux aussi faire un marathon cinéma-végétarisme, tout seul avec ton teeshirt Greenpeace !

 

 

1 : La vie aquatique, Wes Anderson

 

                            http://25.media.tumblr.com/tumblr_lkontqKgcs1qe0eclo1_r3_500.gif

Un des films les plus cool du monde featuring Bill Muray, David Bowie repris au Ukulélé et un super hippocampe aux couleurs de l’arc en ciel.

 

 

2 : Rumble Fish, Francis Ford Coppola

MoC_RUMBLE_FISH_300dpi_Press6

Un super film de Gang avec Mickey Rourke avant qu’il ne soit gros.

3. Le Monde de Nemo

http://cdn.crushable.com/files/2012/07/Now-what-finding-nemo.gif

Un film trop mignon auquel tu penseras à chaque fois que quelqu’un tape du doigt sur un aquarium.

 

 

!! Variante pour ceux qui préfèrent le poulet !!

Chicken Run (même si les scènes romantiques entre poulet sont assez perturbante attention)

 

Voilà de quoi sortir un peu de la routine Thalassa / 30 millions d’amis qui touche même les meilleurs d’entre nous.

 

A la chainepro !

 

Juliette Rigalleau.

 

 

 

 

 

 

Written By
More from artichaut

Top 5 des scènes de combat les plus improbables/hilarantes

       Les scènes d’action, normalement ça te coupe le souffle et...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *