Au cinéclub: La Haine

La haine

Ce mois-ci, ton cinéclub s’intéresse à ton environnement le plus proche: Paris, la nécropole. On t’évite le Woody Allen avec sa ribambelle de clichés pour être un poil plus réaliste. Paris ce n’est pas que Saint-Germain-des-Prés, c’est bien plus grand et bien moins chic. Alors ça commence fort avec La Haine, film polémique sur les banlieues sales dont se revendique La Fouine. La Haine, ce n’est pas la jolie histoire d’Intouchables où la rencontre avec des gens riches et cultivés sort les galériens extra-muros de leur quotidien fastidieux, loin de là. C’est une vision sans condescendance d’une folie inculquée par les tours pleines de grisaille, et d’une méfiance envers toute autorité (dont la réplique en forme d’uppercut « – La majorité des flics dans la rue, ils sont pas là pour vous taper, ils sont là pour vous protéger !- Ah ouais, et qui nous protège de vous ? »).

Synopsis

Trois copains d’une banlieue ordinaire traînent leur ennui et leur jeunesse qui se perd. Ils vont vivre la journée la plus importante de leur vie après une nuit d’émeutes provoquées par le passage à tabac d’Abdel Ichah par un inspecteur de police lors d’un interrogatoire.

Bande-annonce

A Mercredi, 17h en Amphi Jean Moulin

Comments

Leave a Reply