Au ciné club : Le chanteur de Jazz

Ce mois-ci, votre cinéclub s’associe au festival Cinéjazz. On commence donc avec le Chanteur de jazz, grand classique des cinéphiles et gens à l’oreille musicale. Donc dixit eux:

L’histoire d’un fils de chantre juif, interprété par Al Jolson, chassé de la maison par son père et devenu chanteur de jazz à succès sur les scènes de Broadway.

Ce film de Alan Crosland, sorti en 1927, est considéré comme un des premiers films parlants, par l’alternance de scènes muettes, musicales et parlées.
Cette projection sera précédée d’une intervention de Stéphane Lerouge, restaurateur de bandes originales de films et responsable de la collection discographique « Ecoutez le Cinéma ! » au sein d’Universal Music, sur le thème de la musique de film.

 

Synopsis

Rabinowitz, chantre d’une synagogue, souhaite que son fils Jakie lui succède. Mais celui-ci préfère le jazz. Chassé par son père, il devient célèbre, maquillé en noir, comme vedette de jazz, sous le nom de Jack Robin.

 

 

Extrait

(et oui, en 1927 les bandes-annonces c’était pas très répandu ou en tout cas, elles ont pas été mises sur Youtube depuis)

 

A Mercredi, 17h en Amphi Jean Moulin

Written By
More from artichaut

[Cannes Classics] Hitchcock/Truffaut de Kent Jones

Hitckcock/Truffaut de Kent Jones, coécrit avec Serge Toubiana : Une leçon cinématographique ou...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *